Fonder un nouvel espace au service de l’écologie politique
Partager

Le très souvent entendu «  la forme parti ne convient plus », le bouleversement du paysage politique français en 2017 ayant ébranlé des partis historiquement dominant font que nous ne pouvons pas, nous ne voulons pas faire l’économie de nos formes d’organisation. La volonté d’ouverture et de renouvellement lors de la création du mouvement EELV dont a émergé l’idée de la coopérative s’est engluée dans la complexité de son organisation. Parallèlement, ont émergé ces dernières années, des mouvements s’appuyant et se développant sur une logique de réseau expérimentant des formes de prise de décision nouvelles et utilisant les outils numériques. Si nous questionnons la question du pouvoir, il faut aussi questionner la question de notre rapport au pouvoir, et de notre organisation.